Comment redonner une forme à un bonsaï ?

Le bonsaï est la culture d’un petit arbre dans un pot de terre. Il s’agit d’un art traditionnel chinois qui se pratique également au Japon. Il existe de superbes spécimens de bonsaï dans plusieurs pays d’Asie notamment en Corée et au Vietnam sous influence chinoise.

L’entretien d’un bonsaï

Si on veut qu’un bonsaï garde sa forme et sa taille initiale, il est indispensable d’éliminer certaines feuilles en période de croissance. Mais cet entretien ne se fait pas n’importe comment et il faut d’abord laisser le feuillage du mini-arbre se développer. En principe, on commence à couper les pousses quand elles virent au brun c’est-à-dire au moment où le bois commence à se former. Les tiges qui ont une couleur vert tendre devront être conservées, c’est ce qu’on appelle les pousses herbacées d’un bonsaï. A chaque tige et feuille, on trouve ce qu’on appelle un œil autrement dit un bourgeon. Celui-ci se développe toujours dans le sens de la tige et de la feuille. Il convient de couper juste au-dessus d’un bourgeon. Celui-ci doit être bien droit. Si vous avez un arbre à fleurs, il convient de tailler après la période de floraison.

Pincer les pousses du bonsaï

Si vous souhaitez donner une forme trapue à votre petit arbre miniature, il faudra pincer les pousses pour que les rameaux ne se développement pas. Lors de cette opération, on utilise son ongle pour éliminer les pousses. Les jeunes tiges sont assez résistantes et pour donner une forme et tailler un bonsaï, il convient d’utiliser un ciseau spécial bonsaï pour ne pas abimer le végétal quand on le taille. Vous couperez de manière à ne conserver que deux ou trois feuilles en tenant compte de la forme et de la taille que vous souhaitez obtenir.

Des techniques de coupe des bonsaïs

Pour qu’une nouvelle pousse ne vienne pas encombrer le centre de la ramure de l’arbre, il ne faut pas hésiter à tailler en plusieurs étapes. Obtenir un beau bonsaï est un processus très long qui met plusieurs années. Le résultat dépendra de votre habilité et compétence à utiliser les bonnes techniques de coupe au bon moment. Le chemin à parcourir entre le végétal de départ et le projet final est souvent long et il faut se montrer patient et ne pas couper mal ou trop tôt. Il est important de tailler correctement l’intérieur de l’arbre pour entretenir la forme et conserver la silhouette.

Qu’est-ce qu’un jardin de curé ?
Jardin : doit-on nourrir les oiseaux l’hiver ?